Syndiquer le contenu

Twitter et la petite entreprise

Après avoir vu le fonctionnement de Facebook et son intérêt pour les petites entreprises, il est intéressant de le comparer à Twitter, qui ne répond pas aux mêmes objectifs et vise un public différent.

Logo Twitter

Malgré une audience plus faible que son concurrent Facebook, le réseau social Twitter tire son épingle du jeu en répondant à des besoins spécifiques par son fonctionnement particulier mettant l'accent sur les messages courts et les échanges instatanés entre les utilisateurs. Votre entreprise doit-elle mettre en œuvre Twitter ? Dans quel cadre ? Essayons d'y répondre.

Fonctionnement

L'utilisation de Twitter est très simple, il suffit de connaître les quelques concepts de base pour se lancer. Une fois inscrit sur la plateforme, deux activités principales s'offrent à vous : lire les messages des personnes auxquelles vous êtes abonné et écrire des messages à destination des personnes qui se sont abonnées à votre compte.

Les messages publiés par les utilisateurs de la plateforme sont appelés « tweets » et sont limités à 140 caractères. Ces messages peuvent contenir des liens, des images, des vidéos ou des citations d'autres tweets. Il est possible de diffuser, de faire suivre un tweet qui semble intéressant à ses propres abonnés. Cette fonctionnalité qui a pour nom « retweet » est disponible via un bouton placé sous chaque tweet.

Les personnes auxquelles on s'abonne sont les « following », littéralement les personnes que l'on suit. Lorsqu'on s'abonne à une personne, chacun de ses tweets s'affichera sur la page d'accueil de Twitter en temps réel. Les personnes qui s'abonnent à nous, les « followers » ou personnes qui nous suivent, verront l'ensemble des tweets et retweet que l'on publie, sur leur page d'accueil.

Il est possible d'interagir avec les autres utilisateurs de la plateforme de plusieurs façons. La plus commune est de citer le nom d'utilisateur (précédé d'un arobase, par exemple @polectai) d'une ou plusieurs autres personnes dans un tweet pour que ces personnes en soient notifiées, ce qui peut permettre d'engager une discussion. Les tweets commençant par le nom d'utilisateur d'une autre personne n'apparaissent pas directement dans le fil des tweets de vos abonnés sauf s'ils suivent également la personne avec laquelle vous interagissez. Cela permet de ne pas pas polluer la liste des tweets de vos abonnés lorsque vous entrez en discussion avec un autre utilisateur. Attention toutefois, ces tweets sont publics et restent visibles sur votre page publique et via le moteur de recherche.

Il est également possible de discuter avec quelqu'un via le système de messagerie privée intégrée à la plateforme. Ces messages ne sont visibles que par vous et la personne avec qui vous échangez et ne sont pas vraiment limités en nombre de caractères (10 000).

Le système de « hashtag » ou « mot-dièse » met en place un système de mot clé commun à plusieurs tweets. Les hashtags sont notamment utilisés pour échanger autour d'un évènement ponctuel (comme une conférence ou un match de football) ou d'un sujet particulier (comme la DSN ou la météo). Cela permet à des personnes qui s'intéressent à un sujet particulier de retrouver rapidement et simplement l'ensemble des tweets s'y rapportant.

Intérêt

Une petite entreprise peut avoir plusieurs usages de Twitter. Il peut s'agir d'effectuer de la veille, en observant les actions de vos concurrents ou en jaugeant la popularité de certaines technologies ou techniques. La plateforme peut également être utilisée pour discuter avec vos clients, les fidéliser en leur proposant des avantages ponctuels ou en organisant des jeux concours. En communiquant avec des hashtags spécifiques, vous pouvez également obtenir de nouveaux prospects.

Comme précisé dans l'introduction, Twitter repose sur l'immédiateté des échanges et la mise à jour en temps réel des flux. Là où sur Facebook, un passage quotidien peut suffire pour gérer une page, la philosophie sur laquelle repose Twitter est celle d'une consultation régulière du flux de tweets, jusqu'à plusieurs fois par heure pour effectuer une veille efficace. Un passage quotidien peut suffir mais vous manquerez alors un certain nombre d'informations que vous auriez potentiellement pu retweeter ou interagir avec leurs auteurs. Dans tous les cas, comme pour une page Facebook, il est important de publier régulièrement des messages et de répondre aux demandes et aux questions des autres utilisateurs de plateforme.

Bien que le réseau social jouisse d'un intérêt croissant du grand public, il n'est pas encore très populaire en dehors d'une population jeune ou technophile. Si votre clientèle ne correspond pas à ce type de public, vous risquez de rencontrer certaines difficultés à trouver des abonnés et à obtenir un retour sur investissement, du moins dans un premier temps. Comme pour page Facebook, il est donc important de communiquer votre nom d'utilisateur Twitter à la fois sur vos documents papier (carte de visite, papier entête, etc.) et en ligne (sur votre site Internet, dans votre signature d'email, etc.).

Création d'un compte

Twitter ne propose pas de système de « pages » pour les entreprises à la manière de Facebook. Il faut donc créer un compte dont le nom d'utilisateur correspond au nom de votre entreprise. Vous pouvez utiliser des chiffres, des lettres ou des tirets bas.

Lorsque votre compte est créé, il est important de compléter certaines informations complémentaires et de mettre en ligne une photo de profil et de bannière.

Pour modifier ces informations, il faut cliquer sur la miniature de votre photo de profil (par défaut, il s'agit d'un œuf) et sur « Voir le profil ». Vous arrivez alors sur votre page Twitter, telle qu'elle apparait aux autres utilisateurs. Sous l'espace réservé à la photo de couverture apparait le bouton « Éditer le profil » pour modifier vos informations.

Ces informations sont les suivantes :

  • Votre photo de profil, dans un format carré, qui correspond généralement au logo de votre entreprise.
  • Votre photo de bannière, dans un format rectangulaire et dans l'orientation paysage, qui correspond généralement à une photo de vos locaux, de votre équipe, de vos produits ou vos réalisations.
  • Votre nom de compte, qui accompagne le nom d'utilisateur contenant un arobase, qui peut contenir des caractères accentués ou des espaces. Il s'agit généralement du nom de votre entreprise.
  • Votre description, qui décrit brièvement votre domaine d'activité.
  • Votre localisation, pour que les autres utilisateurs de Twitter connaissent votre origine géographique.
  • L'adresse (URL) de votre site Internet.

Vous pouvez également changer la couleur du thème de votre page à l'aide du bouton correspondant.

Écosystème

De par son orientation axée sur l'instantanéité des échanges, Twitter est souvent utilisé en situation de mobilité, avec un smartphone. De plus, un des éléments qui a grandement contribué à la popularité du service était la possibilité de l'utiliser à l'aide de clients et de logiciels tiers, sans passer directement par le site. Bien qu'aujourd'hui Twitter limite de plus en plus ce type d'usage, de nombreux utilisateurs du service y accèdent via des applications ou des logiciels externes. Les applications officielles sont gratuites et intègrent plus rapidement les nouvelles fonctionnalités de la plateforme (comme les tweets contenant des vidéos par exemple) mais mettent en avant, tout comme le site, des tweets sponsorisés (de la publicité). Les applications tierces, souvent payantes, disposent de raffinements particuliers (raccourcis, liens avec d'autres services Internet, ergonomie retravaillée, etc.) et sont bien souvent exempt de publicité. Les utilisateurs avancés de Twitter (tweetant plus d'une dizaine de fois par jour) utilisent exclusivement ce type d'application.

Parmi les applications externes, citons Tweetdeck pour Windows qui permet de mettre en place plusieurs colonnes en parallèle. En plus de votre flux de tweet principal, vous pouvez mettre en place une colonne listant vos « mentions » (la liste des tweets mentionnant votre nom d'utilisateur) ou une colonne surveillant un hashtag en particulier. C'est un client Twitter pensé pour les utilisateurs avancés mais qui peut également être utilisé par des débutants en mettant en place une seule colonne. Sur iOS, les clients tiers les plus populaires sont Twitterrific et Tweetbot, que l'on retrouve également sur Mac OS X. Pour Android, vous pouvez essayer les clients recommandés par FrAndroid.

Publicité

Pendant de nombreuses années, Twitter a encouragé la mise en place d'applications externes, sources de sa popularité et sa croissance. Depuis quelques années l'entreprise, en quête de rentabilité, limite le nombre d'accès au service à ces applications tierces afin de rapatrier les utilisateurs vers les applications et le site officiel. En effet, ceux-ci mettent en avant des tweets sponsorisés : il s'agit de tweet rédigés par des entreprises privées qui payent pour qu'ils s'affichent dans les flux de personnes qui ne sont abonnées à ces entreprises. Contrairement à ce que propose Facebook, les tarifs des tweets sponsorisés ne sont pas vraiment adaptés aux petites entreprises aujourd'hui. Il est donc peu probable que vous ayez recours à ce type de publicité pour votre entreprise.

Pour aller plus loin : Twitter pour les entreprises

TPE et numérique : le couple gagnant !

Bannière TPE et Numérique

 

FAITES LE TOUR EN 3 HEURES !

  • Venez faire un tour complet pour savoir comment décupler l’efficacité au quotidien de votre TPE avec
    les outils numériques
  • 3 matinées les 1er, 3 et 5 juin en 3 lieux au choix :
    CMA Strasbourg, CTAI Colmar et CCI - Maison de l'entrepreneur Mulhouse
 

 

L’objectif de ces matinées est de présenter aux artisans, professionnels, femmes et hommes dans l’entreprise l'efficacitédu cloud (« informatique dans les nuages ») et des technologies numériques simples et accessibles à tous : communication digitale, outils de gestion et d'organisation de l'entreprise, travail collaboratif et sécurisation des données et de l'entreprise.

 

via des démonstrations pratiques, des conseils individualisés et des témoignages de ceuxqui ont déjà sauté le pas.


Participer à l’une de ces matinées, c’est faire progresser votre entreprise quel que soit votre niveau de connaissance dans le domaine des nouvelles technologies

 

INSCRIPTION GRATUITE ET PROGRAMME VIA LE LIEN :

TPE ET CLOUD

 

 

Facebook et la petite entreprise

Facebook est aujourd'hui le réseau social le plus utilisé en France et de ce fait, un moyen de communication quasi-incontournable pour les petites entreprises. Votre entreprise est-elle déjà présente sur Facebook ? Pourquoi ? Est-ce vraiment indispensable ? Voici quelques éléments de réponse.

Logo Facebook

Vous ou quelqu'un de votre entourage direct utilisez certainement déjà Facebook à titre personnel. Même si ce n'est pas le cas, vous en entendez certainement parler régulièrement. Il est donc important pour vous et votre entreprise de percevoir l'importance et les enjeux d'une présence sur le réseau social. La question est même la suivante : votre entreprise peut-elle se permettre d'en être absente ?

Page ou profil

Il existe deux manières d'interagir avec les autres utilisateurs inscrits sur Facebook :

  • Créer votre profil (compte) sur la plateforme en remplissant le formulaire d'inscription puis ajouter des amis. Vous pouvez alors échanger avec eux via la messagerie intégrée à Facebook ou en publiant des messages sur leur mur (visibles alors par tous leurs amis et vos amis par défaut).
  • Créer une page auxquels les autres utilisateurs de Facebook peuvent s'abonner en cliquant sur le bouton « J'aime ».

Les conditions d'utilisations de Facebook précisent que les profils sont réservés aux personnes physiques et ne doivent pas être utilisés dans le cadre d'un usage commercial. Ainsi une entreprise doit créer une page pour communiquer avec des clients et ses prospects à travers le réseau social.

Certaines entreprises individuelles choisissent néanmoins de créer des profils plutôt que des pages, au prenant le risque de les voir disparaître sans avertissement. Les profils peuvent en effet ajouter des amis, discuter ou publier des messages sur les murs d'autres personnes, ce que ne permettent pas les pages.

Pour créer un page, il est nécessaire de créer un profil Facebook au préalable. Si vous ne souhaitez pas conserver un profil Facebook et seulement gérer une ou plusieurs pages, il est possible de convertir votre profil en page à tout moment.

Création d'une page

Vous pouvez créer une page en vous rendant sur le site puis dans le menu d'aide dans le coin supérieur droit ou en cliquant sur ce lien. Attention, vous devez être connecté pour créer une page. L'inscription sur Facebook tout comme la création d'une page sont gratuites.

Il vous faut alors choisir un type de page. Vous pouvez ainsi créer une page pour votre entreprise, une autre pour votre magasin ou votre lieu de vente et une troisième pour un produit spécifique que vous souhaitez mettre en avant. Attention toutefois, pour intéresser et fidéliser les utilisateurs de Facebook, une page doit être vivante et proposer dans l'idéal des nouveautés chaque semaine. Si vous créez plusieurs pages qui restent en sommeil durant plusieurs semaines, concentrez vos efforts sur une seule page.

Lorsque vous avez choisi quel type de page vous correspond, il vous suffit de compléter quelques renseignements d'ordre pratique et la page est créée. Il vous reste alors à préciser certaines informations et choisir des photos de profil et de couverture avant de communiquer.

Pour modifier les informations qui concernent votre entreprise, il faut se rendre dans l'onglet « À propos » puis « Informations sur la page ». Vous pouvez alors apporter des renseignements supplémentaires tel que vos coordonnées, une description de votre activité et des produits ou services que vous proposez.

La photo de profil, de format carré, sera utilisée sous forme de miniature lorsque vous publiez de nouvelles informations sur votre mur par exemple. Pour une page, on utilise généralement le logo de l'entreprise.

La photo de couverture, de format rectangulaire et d'orientation paysage, est la première image que les gens verront lorsqu'ils visiteront votre page. Il peut s'agir d'une photo d'un produit, de votre entreprise, de votre équipe, d'une de vos réalisations, etc. Cette photo, contrairement à la photo de profil, ne doit pas contenir trop de texte, privilégiez l'image.

Intérêt

La création d'une page Facebook pour votre entreprise répond à plusieurs objectifs. Il s'agit principalement de fidéliser votre clientèle et d'obtenir de nouveaux prospects. Pour cela, il est nécessaire dans un premier temps d'amener ces personnes à cliquer sur le bouton « j'aime » figurant sur votre page. Il faut ensuite publier régulièrement des nouveautés sur votre mur, qu'il s'agisse de texte, de photos, de liens ou de vidéos.

Pour faire connaître votre page et amener les gens à l'aimer, vous pouvez diffuser l'adresse Internet (URL) de la page sur votre site Internet ou dans la signature de vos emails. Vous pouvez également communiquer le nom de votre page sur vos cartes de visite ou votre papier entête. Mais une des techniques les plus efficace consiste à inviter vos amis à aimer la page de votre entreprise via un bouton dans le menu de la page.

Ainsi, en publiant régulièrement sur votre mur, en communiquant le nom ou l'adresse de votre page Facebook à vos clients, un nombre croissant de personnes va s'abonner à votre page et interagir avec vous. En effet, chaque utilisateur ayant aimé votre page sera potentiellement amené à lire les messages que vous placez sur votre mur. Avec le bouche à oreille, des clients satisfaits ou des prospects curieux seront sans doute amenés à aimer vos publications et à les commenter, que ce soit pour exprimer leur satisfaction, poser une question mais aussi pour critiquer votre travail ou salir votre réputation.

Gestion de la communauté et réputation

Facebook étant avant tout une plateforme sociale, les interactions entre les utilisateurs sont encouragés. Les personnes abonnées à votre page peuvent y publier des commentaires. Vous pouvez également les autoriser à publier des liens ou des images directement sur votre mur. En cas de message critique de votre travail mais argumenté, il est conseillé d'y répondre plutôt que de cacher ce commentaire. En revanche, en cas de propos diffamants, vous pouvez cliquer sur la croix en haut à gauche du commentaire pour faire en sorte que seul son auteur puisse le voir. Vous pouvez également signaler à Facebook que cette personne contrevient aux conditions d'utilisation.

Animer une page Facebook ne se limite donc pas à la mise en ligne régulière de nouvelles publications. Il vous faut également répondre aux commentaires, proposer des promotions ou des jeux concours voire inviter vos abonnés à participer à des rendez-vous à l'aide de la fonctionnalité « évènement ».

Confidentialité et vie privée

Facebook demande lors de l'inscription un certain nombre de données personnelles. Il est possible de cacher la plupart de ces renseignements aux autres utilisateurs, sauf pour les éléments publics que sont votre nom et votre prénom, votre nom d'utilisateur, votre sexe et vos photo de profil et de couverture.

Si vous utilisez votre compte personnel pour créer une page Facebook, les autres utilisateurs ne peuvent établir le lien entre vous et votre page qu'à partir des informations auxquels vous leur donnez accès. Ils n'ont aucun moyen de remonter jusqu'à votre compte personnel si vous cloisonnez votre gestion des pages.

L'ensemble des contenus que vous mettez en ligne sur Facebook (photos et vidéos) que cela soit sur votre compte personnel ou sur votre page peuvent être réutilisés par Facebook sans que le site n'ait à vous demander un accord spécifique par contenu (voir les conditions d'utilisation). En revanche, si vous êtes l'auteur du contenu, vous restez titulaire des droits d'auteur.

Publicité et promotion

Étant donné la taille qu'a atteint le réseau social, des algorithmes ont du être mis en place pour sélectionner pour chaque utilisateur le contenu le plus susceptible de l'intéresser. En effet, chaque utilisateur a plus d'une centaine d'amis en moyenne et « aime » souvent tout autant de pages. Il lui serait impossible de voir l'ensemble des activités de tous ses amis et pages, même en passant plusieurs fois par jour sur le site. Facebook sélectionne donc les contenus qu'il considère les plus pertinents pour chaque utilisateur. Ce qui explique que les publications de votre page seront vues au mieux par 20 % de vos abonnés. Facebook vous propose donc de promouvoir votre page à l'aide de publicité pour toucher une plus large audience, à la fois parmi vos abonnés et les autres utilisateurs de la plateforme, en fonction de votre choix et de votre budget. Mais rien ne vous garantit que les personnes touchées se transformeront en client. C'est pourquoi Facebook constitue avant tout un complément à d'autres solutions pour partager l'actualité de votre entreprise. Si vous souhaitez informer à coup sûr certaines personnes, un système d'actualité avec flux RSS sur votre site ou une newsletter périodique restent des outils indispensables.

Pour aller plus loin : La page d'aide officielle « Facebook for business » en français.

Conférences Bizz & &Buzz 17 et 18 mars 2015 au CTAI

Bizz & Buzz

Avez-vous reservé votre place ?

Concept inédit, c'est une série d’événements autour de l'économie numérique pour les entreprises. Pas de théorie, que du concret pour découvrir et comprendre quels sont aujourd’hui les usages numériques professionnels accélérateurs de business.

  17 mars 17h30 : Objets connectés, quels marchés pour les  artisans  
animé par Sami TEJ société Sensybee, Marc NASS gérant société CEO, Aemo Automation
et Sébastien ETTER directeur technique société Stemis.io

Au travers de cas concrets, comprendre en quoi les objects connectés
vous font gagner en performance et productivité dans vos entreprises.

Cliquez pour réserver votre place à cette conférence


  18 mars 17h30 : Communication unifiée pour une productivité améliorée  
animé par Philippe PACI de la société Adista

  • Nouvelle approche de la communication dans la TPE avec le développement du cloud
  • Garder le contact avec ses clients, ses prospects et ses collaborateurs grâce à la convergence des moyens de communication
  • s'affranchir de la complexité de la technique informatique pour accéder aux informations opérationnelles.

Cliquez pour réserver votre place à cette conférence


Avec le CTAI, qu’on se le dise,

le numérique est à la portée de tous !

Pour découvrir l'ensemble du programme Bizz & Buzz cliquez ici

Témoignage : Francis CLARIA, photographe numérique

Illustration Claria

Artisan photographe, Francis Claria est établi en Alsace, sur le bassin de la ville de Haguenau. Attiré très rapidement par les nouvelles technologies numériques, il en détecte le fort potentiel de développement qui fera évoluer son métier.

Au fil des nouveaux projets qu'il réalise alors pour ses clients, et à force de recommandations avisées, il voit son métier fortement évoluer vers une activité de conseils et d'accompagnement à la communication numérique de ses clients.

Dans une vidéo témoignage de 12 minutes, ce photographe atypique nous révèle sa méthode et décrit avec lucidité son métier d'aujourd'hui.

Cliquez ici pour visionner le témoignage



ADAMA : Trouvez l'application utile à votre business !

Le site mobile ADAMA permet à ses utilisateurs de découvrir et d'avoir accès à des applications mobiles (iOS et android) qui leurs sont utiles dans leur travail 

Il est développé pour les artisans qui en fonction de leurs activités trouveront l'usage qui leur convient.

ADAMA fonctionne sur tous les types de navigateurs et son ergonomie est adaptée à toutes les tailles d'écrans. Il permet ainsi de consulter quelle que soit l'interface utilisée, l'ensemble du catalogue d'applications recommandées.


Capture d'écran Android Capture d'écran iOS

 

Classées par rubriques, les applications sont directement téléchargeables

ADAMA se connecte aux stores respectifs. A partir de là, l'utilisateur est libre d'acheter ou non l'application, à noter que beaucoup d'entre-elles sont gratuites. Vrais outils d'accompagnement de l'artisan, ces applications permettent par exemple de prendre des mesures, prendre des notes, calculer, retoucher des images, partager des fichiers, se repérer facilement lors de déplacements, communiquer à distance, etc. Le catalogue proposé va s'enrichir au fil du temps et au fil de l'apparition de nouvelles applications utiles à l'entreprise.

ADAMA démultiplie ainsi les fonctions des smartphones et des tablettes

Il augmente considérablement leur intérêt et leur utilité dans le contexte d'un usage professionnel. L'artisan gagne du temps et se simplifie la vie.

Ce service de recherche gratuit est développé par le CTAI

Le CTAI est le Pôle d'innovation de l'Artisanat spécialisé dans le numérique dont la mission est de faciliter aux petites entreprises, le passage au numérique. On trouve d'ailleurs également sur ADAMA les applications développées directement par le CTAI pour le secteur de l'Artisanat.

Pour se connecter au site : http://adama.ctai.fr

Visionnez les conférences Bizz & Buzz du 11 mars au CTAI

UNE NOUVELLE VISION POUR VOS ENTREPRISES !

Vidéo 1 : 14 techniques pour innover en 2014

Vidéo 2 : Prendre le virage du numérique pour pérenniser votre entreprise

Animateur : Salah-Eddine BENZAKOUR Puissance E
Formateur et entrepreneur, Expert APM, Fondateur TEDxAlsace

Cliquez ici pour accéder aux vidéos

 

Le conférencier nous parle de sa vision de la transformation des entreprises dans le contexte de cette avancée technique majeure d'aujourd'hui qu'est le numérique. Il n'hésite pas à comparer cette évolution à celle de l'invention par Gutenberg des caractères mobiles d'imprimerie, qui fut déterminante pour la diffusion du savoir,  ou de l'avènement de la  machine à vapeur qui enclencha l'ère industrielle.

Comprendre cette vague du numérique qui n'en est qu'à son début, peut vous permettre de mieux appréhender le glissement inéluctable de la société vers une nouvelle organisation. Si le numérique est forcement un levier de transformation pour les petites entreprises, il en affecte néanmoins fortement leur organisation et leur gestion.
En prenant le temps de visionner ces deux conférences, vous pourrez prendre connaissance de ces nouvelles façons de faire, et
vous en inspirer pour rester compétitifs et agir.

Alors, profitez de cette opportunité !
Cliquez dans le lien ci-dessus et faîtes-vous une opinion !

Conférences "Bizz & Buzz au CTAI de Colmar le 11 mars 2014

  • A 9h : 14 techniques pour innover en 2014
  • A 14h : Comment prendre le virage du numérique pour pérenniser votre entreprise ?

Logo Bizz&Buzz

En 2014 on ne parle plus d'informatique dans les entreprises mais de stratégie numérique.
En effet, les technologies initiées par le grand public ont bouleversé les usages dans les entreprises.
Si la démocratisation des services cloud et la multiplication des terminaux mobiles ont eu un impact fort sur tous ces nouveaux usages, les tendances à venir risquent d'accélérer encore plus ce phénomène.
Le numérique est pour une entreprise un outil à manier en fonction de ses propres besoins. Il porte, et sur l'organisation interne pour une meilleure productivité et sur la relation interactive avec l'environnement de l'entreprise : prospects, clients, fournisseurs.

En terme de communication, il s'agit désormais de soigner son e-réputation : site, blog, newsletter certainement, mais aussi Facebook, Tweeter ou WhatsApp. La communication de l'entreprise est devenue un enjeu stratégique de sa croissance et une bonne identité numérique est requise.

En matière de gestion administrative, la comptabilité et la paie, sont informatisés depuis bien longtemps. Mais aujourd'hui, les applications et logiciels vont plus loins et fournissent les éléments permettant de prendre les bonnes décisions pour le pilotage de l'entreprise, à condition que les responsables en maîtrisent bien les usages. Archivage numérique et gestion électronique des données sont nécessaires pour accéder à toutes les données de l'entreprise. Et il en est de même pour la gestion commerciale, le suivi des salariés et des équipements, et la veille concurentielle.

Les innovations dans le numérique sont permanentes, comme l'impression 3D qui est considérée comme la nouvelle révolution industrielle, susceptible de bouleverser les comportements des consommateurs et des industriels. Il faut s'intéresser à cela car il y a une incidence directe sur la petite entreprise pour laquelle un nouveau champ d'activité est en train de s'ouvrir.

Dans les grandes entreprises, les nouveaux modes de collaboration s'affranchissent de plus en plus des hiérarchies au profit du partage d'information entre collaborateurs et services. Cette pratique grandissante d'utiliser les réseaux sociaux d'entreprises fait école et transforme le monde du travail et les TPE sont également concernées. Il faut le comprendre pour l'accueillir le moment venu dans son entreprise.

Enfin, la mobilité et le télétravail favorisent le nomadisme des salariés. L'entreprise peut accompagner ses collaborateurs partout où ils vont, à la fois pour leur fournir les informations et données dont ils ont besoin et pour récupérer le fruit de leur travail distant. Pour ce faire, les terminaux, réseaux et logiciels se sont multipliés : l'accès à distance des mails et téléphones, les technologies sans contact, mais aussi tous les services mobiles  qui facilitent les déplacements comme la géolocalisation, la maintenance à distance, les données consultables en ligne de n'importe où. Des services dont le nombre et les thèmes n'ont pas de limites, notamment grâce aux applications sur smartphones et tablettes.

« Bizz & Buzz » c’est un concept inédit, une série d’événements autour de l'économie numérique pour les entreprises.
Pas de théorie, que du concret pour découvrir et comprendre quels sont aujourd’hui les usages numériques professionnels accélérateurs de business.

Qu’on se le dise, le numérique n’est pas qu’une affaire de «geek » mais bien l’affaire de tous !

Lettre d'information du CTAI : décembre 2013

Au sommaire de ce numéro :

Editorial :

  • le numérique, Pourquoi s’y mettre

Actualités :

  • la nouvelle norme SEPA
  • Snapchat, le nouveau réseau
  • les MOOC débarquent
  • le web est partout
  • le CTAI adhère à Transition Numérique Plus
  • la nouvelle lettre du CTAI
  • suivez le fil Twitter du CTAI
  • amiante danger : prévenir en vidéo
  • la webTV des menuisiers

Développements en cours :

  • le mobile-learning pour les artisans
  • le CTAI va ouvrir un télécentre
  • impression de nouvelles idées

Télécharger le numéro

Marchés publics dématérialisés : Entreprises alsaciennes, êtes-vous prêtes ?

Illustration Alsace Marchés Publics

Venez découvrir le site alsacemarchespublics.eu, nouveau portail de dématérialisation des consultations des collectivités alsaciennes partenaires

le jeudi 19 septembre 2013 de 8h30 à 12h30

dans les locaux de la Maison de l’Artisanat
12 rue des Métiers - 68000 Colmar

Cette plateforme de dématérialisation des marchés publics permet aux TPE/PME candidates de:

  • accéder sur un seul site web aux consultations des collectivités alsaciennes présentes sur la plateforme,
  • retirer les dossiers de consultation (cahiers des charges ou DCE),
  • déposer électroniquement vos réponses aux consultations,
  • vous abonner à des alertes sur les consultations qui vous concernent

Cette matinée sera également l'occasion de vous informer sur la signature électronique, outil indispensable au dépôt d'une offre en ligne. Quelle solution technique choisir ? Quel coût ? Comment bien l'utiliser ?

Pour en savoir plus ou s’inscrire, cliquez ici.

Date limite d'inscription : 16 septembre 2013